La présence d’écrans dans la vie des parents et des enfants n’a jamais été aussi importante : téléphones et tablettes regorgent d’applications pour faciliter des vies bien remplies, que ce soit dans un cadre personnel, professionnel ou scolaire. Même si le temps passé devant un écran peut être utilisé pour apprendre, communiquer ou se détendre, les études sur les effets négatifs des écrans sur le bon développement des enfants sont de plus en plus nombreuses. Un enfant passe 900 heures par an à l’école, il passe désormais 1200 heures devant un écran ! Voilà un chiffre qui fait froid dans le dos…

Blog

> Pour une parentalité éclairée

Avec ou sans écran, on fait comment ?

Shakira Hadja / Publié le 27 septembre 2021

3 min de lecture

3 min de lecture

7 effets néfastes d'une mauvaise utilisation des écrans

Partage :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur reddit
Partager sur email

La présence d’écrans dans la vie des parents et des enfants n’a jamais été aussi importante : téléphones et tablettes regorgent d’applications pour faciliter des vies bien remplies, que ce soit dans un cadre personnel, professionnel ou scolaire.

Même si le temps passé devant un écran peut être utilisé pour apprendre, communiquer ou se détendre, les études sur les effets négatifs des écrans sur le bon développement des enfants sont de plus en plus nombreuses.

Un enfant passe 900 heures par an à l’école, il passe désormais 1200 heures devant un écran ! Voilà un chiffre qui fait froid dans le dos…

Mais comment faire sans ? ou avec ? En tant que parents, peu d’outils sont à notre disposition pour faire face à l’omniprésence des écrans. Comment les gérer et reprendre le pouvoir sur ces objets qui font désormais partie de la famille ?

Partagés entre la volonté de laisser nos enfants s’approprier les nouvelles technologies et les mises en garde sur leurs effets néfastes, nous, parents du 21ème  siècle, sommes parfois perdus !

Voici donc quelques conseils pour limiter l’exposition aux écrans.

S'armer de persévérance

Avant tout, sachez que si vous commencez à limiter ou éliminer les écrans, vos enfants seront contrariés et vous le feront savoir pendant quelques jours. Tenez bon ! Accompagnez-les dans la gestion de émotions et de leur frustration. Oui ils sont attirants, on a du mal à s’en détacher et tout l’enjeu est de poser des limites, en les appliquant. Rappelons cependant que les écrans sont très fortement déconseillés au moins de 3 ans. Votre enfant de 4 ans veut voir son dessin animé préféré ? Proposez-lui des repères temporels. La fratrie réclame un temps supplémentaire ? Les enfants plus grands apprécieront de passer un temps en famille devant un documentaire pour échanger ensuite sur leur ressentis, leurs observations.

Place au jeu !

Sous forme d’un jeu, proposer aux enfants des temps sans écrans pour adultes et enfants. Les alternatives existent. Profitez-en pour faire des jeux simples, en famille. Si l’enfant est seul, accompagnez-le dans les temps de jeu dans un premier temps. Petit à petit, laissez-le jouer seul. Pour cela, favorisez les jeux qui suscitent son intérêt, demande une certaine créativité et augmente les temps de concentration.

Par exemple, des jeux de construction, d’imitation ou de réflexion.

Mettre en place une routine saine

Si vous souhaitez apporter un changement, mais redoutez les pleurnicheries constantes de la tablette, essayez de mettre en place une routine pour que votre enfant sache quand s’attendre à passer du temps devant un écran. Dans les classes Montessori, les enfants ont une grande liberté, mais tout cela dans une structure prévisible. A la maison, vous pouvez également mettre en place une structure prévisible.

Par exemple, vous pouvez décider que le temps d’écran sera limité à une soirée cinéma en famille le vendredi ou à 20 minutes après l’école chaque jour. Quelle que soit votre décision, communiquez la nouvelle règle à votre enfant. Ils se plaindront probablement pendant les deux premières semaines, mais bientôt la règle deviendra la nouvelle norme et ils cesseront de demander à dépasser les limites.

Préparer un environnement adapté

Dans la pédagogie Montessori, le processus d’apprentissage est une relation à trois entre l’enfant, l’enseignant et l’environnement de la classe.

L’environnement, ici votre maison, doit être aménagé pour soutenir les besoins de développement de votre enfant en matière de jeu actif et de jeu calme.

Pour savoir quel jeu répond aux besoins de votre enfant, observez-le : posez-vous la question

« Est-il engagé dans un travail utile pour lui ? »

Par exemple : est-il en train d’observer attentivement des objets ou des êtres vivants ? A-t-il envie d’apprendre à arroser les plantes ou balayer la terrasse ?

Ayez des jouets ou des activités à la fois amusantes et stimulantes pour votre enfant ; la rotation de ce qui est disponible peut grandement contribuer à maintenir son intérêt. Plus votre environnement familial est configuré pour répondre aux intérêts et aux besoins de développement de votre enfant, moins il recherchera un divertissement passif.

Au début, pensez à un objectif plus petit pour vous aider à démarrer, qu’il s’agisse d’augmenter le temps que votre enfant passe en extérieur ou de rompre son habitude de manger devant la tablette.

Commencez petit et essayez ces stratégies pour apporter les changements que vous souhaitez.

Vous n’y arrivez pas ? Nous vous proposons des espaces d’échange pour en discuter.

Nous vous invitons demain à un webinair « Avec ou sans écran, on fait comment ? » animé par Elisabeth Martineau, gérant du 1er magazine Montessori L’enfant et la Vie, en présence de Mohamed el Mazzouji, fondateur d’Educ-Up, et Amelia Matar de Colori

Nos derniers articles

Un CFA pionnier chez EDACADEMY

Former les éducateurs de demain

Juin 2021 : Domissori lance « Je m’éveille », son offre destinée à la garde à temps plein des 0-3 ans au domicile...

Nous suivre